La police du Comté de Merseyside, sur le territoire duquel se trouvent les stades d'Anfield Road et Goodison Park, où évoluent à domicile les clubs de Liverpool et Everton, se dit prête à encadrer les matches de ces deux équipes de la ville du nord de l'Angleterre, lorsque la Premier League reprendra.




« La police de Merseyside est prête à fournir tous les services de police nécessaires pour ce qui concerne les matches joués dans nos stades de Premier League une fois la saison redémarrée », ont déclaré les services de la police du Merseyside dans un communiqué publié par le quotidien local Liverpool Echo.

« En relation avec la délinquance et le désordre, nous ne voyons aucune objection à ce que les matches à domicile d'Everton ou de Liverpool soient joués sur leurs terrains respectifs », poursuit le communiqué. Nous avons de bonnes relations de travail avec les deux clubs et leurs groupes de supporters, et nous nous réjouissons à l'avance de pouvoir travailler ensemble à la reprise de la saison ».




Des avis divergents

Ces déclarations enthousiastes contredisent les propos tenus vendredi par le chef adjoint de la police du sud Yorkshire, Mark Roberts. Celui-ci a déclaré que des matches, dont ceux concernant Liverpool, pourraient être déplacés à la demande de la police.

La saison actuelle de Premier League, à l'arrêt depuis la mi-mars à cause de la pandémie de Covid-19, doit reprendre le 17 juin avec deux matches en retard de la 29e journée, avant la 30e journée prévue du 19 au 22 juin. Le derby de la Mersey - du nom de la rivière traversant Liverpool - entre les « Reds » et les « Toffees » est parmi les matches qui, selon Mark Roberts, peuvent être déplacés sur terrain neutre.