..
Triste match nul concédé ce soir par les hommes de Gattuso, qui ont délivré une insipide prestation face à une formation du Torino bien en jambes, qui aurait d’ailleurs pu faire sienne cette rencontre durant ces 90 minutes.

Sur le plan tactique, cette rencontre marquait le retour au 4-4-2, Higuain ayant purgé sa suspension de deux matchs. L’attaquant argentin fut ainsi associé à Cutrone, auteurs de quatorze buts à eux deux depuis l’entame de cette saison. En défense, la charnière centrale formée par Abate et Zapata fut reconduite, Romagnoli et Musacchio étant toujours aux soins.

L’entame de cette rencontre fut marquée par une occasion de but sérieuse en faveur du Torino. Iago Falque, bien servi depuis le côté gauche par Ansaldi, décocha une tête, repoussée de belle manière et hors du cadre par Donnarumma. Cette première action chaude vient illustrer le bon début de match des visiteurs, bien plus en jambes que les pensionnaires de San Siro lors du premier quart d’heure de jeu.

Le Toro récidiva à la 17ème, cette fois-ci par l’intermédiaire de Belotti, qui, après un bon service de Rincon, vit sa frappe finir hors du cadre de Donnarumma. Côté rossonero, on a alors du mal à donner le change. L’attaque demeure esseulée, tandis que le milieu peine à véritablement trouver les décalages pour se lancer vers l’avant.

Une stat vient d’ailleurs illustrer le mutisme rossonero : les six tirs vus lors de la première demie heure de jeu furent l’oeuvre du Torino. Il faut attendre la 33ème minute pour voir le Milan esquisser une réaction, sur un tir de Cutrone, repoussé par Sirigu, qui fit suite à un premier tir d’Higuain, dévié par Nkoulou.

Ce fut à peu près tout côté milanais sur cette première période. Le Toro s’offrit de son côté une troisième occasion sérieuse, à la 41ème minute, sur un tir de Belotti, dévié par Zapata puis repoussé en corner par Donnarumma. L’imprécision des milieux offensifs milanais ainsi que les mauvais choix d’Higuain, en première ligne lors de ce premier acte ne purent permettre d’espérer mieux.

Le second acte de cette rencontre débuta sur les mêmes bases que la fin du premier : le Toro est à la manoeuvre, face à un Milan qui se cherche toujours. Les rossoneri s’avèrent même en difficulté face aux hommes de Mazzarri, offensivement incisifs.

A l’heure de jeu, Calhanoglu, pourtant servi comme il se doit par Higuain, vendangea ce service par une frappe totalement loupée. Une occasion à l’image de la prestation milanaise du soir : laborieuse. Peu inspiré, le onze milanais ne donne à aucun moment l’impression de pouvoir faire sienne cette rencontre, face à une formation du Toro qui semble à contrario pouvoir faire la différence au tableau d’affichage.

De quoi conduire Gattuso à procéder à son premier changement de la partie à la 72ème minute : sortie d’un Calhanoglu inexistant au profit de Castillejo. A dix minutes du terme, le Milan reprend la possession du ballon, sans toutefois que cette possession s’avère fructueuse, à l’image de ce contre mené à la 81ème minute dont la conclusion fut manquée par Suso.

La conclusion fut identique à la 87ème minute : pourtant parfaitement placé dans la surface de réparation, Cutrone manqua inexplicablement le cadre face à Sirigu, pourtant battu.

A côté de leurs crampons ce soir, les hommes de Gattuso ne purent donc espérer mieux que ce match nul, qui ne leur permet pas de profiter de la contre-performance de l’Inter, ainsi que du match nul concédé par la Lazio, qui reste à une unité derrière.

Place désormais à l’Europe, et à la sixième et dernière journée des phases de poules, qui verra le Milan se déplacer sur la pelouse de l’Olympiakos, en vue de composter son billet pour les seizièmes de finale.

Résultat de recherche d'images pour "AC Milan 0:0 Torino"